Rechercher

La fin du RTC se rapproche


Qu’est-ce que le RTC ?



Il s’agit du réseau téléphonique commuté (RTC), inventé à la fin du XIXe siècle et déployé par France Télécom dans les années 1980  pour faire face à l’augmentation du nombre de téléphones dans les foyers. Vous l’utilisez encore si votre téléphone fixe est branché sur la prise téléphonique murale de votre logement (prise T).


Pourquoi le RTC est-il abandonné ?


Le réseau RTC devenait de plus en plus compliqué à entretenir alors qu’il était de moins en moins utilisé. Orange (ex-France Télécom) a donc décidé, avec l’accord de l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep), de faire basculer toutes les communications vers l’IP, un protocole international plus moderne, plus simple et plus performant.


Qui sera impacté par la fin du RTC ?



Seuls les abonnés dont le téléphone fixe est branché sur la prise murale ou qui disposent d’une ligne classique (pour leur fax, leur système de protection ou autre) sont impactés, soit quelque 6 millions d’abonnés Orange. Les clients du service « Ligne fixe » de SFR, qui sont eux aussi concernés par ce changement, ont déjà vu leur matériel remplacé, non sans quelques couacs. De nombreuses entreprises vont aussi devoir mettre leurs équipements aux normes.


La fin du RTC signifie-t-elle la disparition du fil de cuivre ?


Non. Le fil de cuivre et la prise T ne disparaîtront pas avec la fin du RTC, mais il ne sera plus possible d’y brancher un téléphone directement. Le téléphone devra obligatoirement être branché sur une box, qui elle-même sera connectée à la prise murale.


Quelles sont les étapes de ce basculement ?



À partir du 15 novembre 2018 Orange arrête de commercialiser le RTC pour le grand public. Concrètement, il ne sera plus possible d’obtenir la création d’une ligne RTC, notamment en cas d’emménagement dans un nouveau logement.


À partir du 15 novembre 2019 L’arrêt de la commercialisation du RTC est étendu aux entreprises.


À partir de 2023 Les premières lignes RTC arrêteront de fonctionner. Les personnes concernées seront alors contraintes de basculer vers une technologie IP si elles veulent continuer à utiliser un téléphone fixe. Ces basculements se feront par plaques, c’est-à-dire par groupe de communes ou par arrondissement, et s’étaleront jusqu’en 2030.


Les tarifs vont-ils augmenter ?

Si les futures offres ne sont pas encore connues, Orange a promis que les tarifs ne changeraient pas. Reste à savoir si toutes les offres actuelles perdureront.

72 vues0 commentaire